Le Parc

Espace associatif >> Son Histoire >> La tour de guet | Le chai primitif | Les deux chais |
La maison de maître | Les écuries | Le parc

Exterieur_3Planté probablement dans le dernier quart du 19ème siècle, il possède de très nombreuses essences. Tous les arbres ont été disposés de façon relativement serrée de telle sorte que, mis en concurrence, en à peine plus d’un siècle, ils atteignent des hauteurs dignes d’arbres bien plus anciens.

Les variétés les plus remarquables sont :

  • les ormes du Caucase ou Zelkovas (faux ormes de Sibérie)  disposés devant le perron
  • les sophoras pleureurs du Japon
  • les palmiers fins
  • les cèdres de l’Atlas

Exterieur_01Toutefois quelques arbres plus anciens datent probablement du 18ème siècle : un cyprès de Provence au port de cèdre du Liban et un immense pin d’Alep, près du grand chai, âgé d’au moins 250 ans.

Le parc présente une disposition de type belvédère, soutenu par un imposant et riche mur d’enceinte, ce qui le met en résonnance avec le plan florentin du château, dans une référence évidente à la Toscane.

Exterieur_1Divisé actuellement en plusieurs zones (parc belvédère, parc promenade, …), il sera plus tard complété par un petit jardin «à la Française», face au bâtiment 18ème, et par une extension «à l’Anglaise», agrémentée d’espèces plus exotiques (magnolia, catalpa, ginkgo biloba, tulipier de Virginie, et autres eucalyptus).

N.B.: un potager a été récemment planté en contrebas du mur d’enceinte ; son arrosage est assuré actuellement par l’eau du Bas-Rhône en attendant que les différents réservoirs d’eau de pluie prennent le relais.

Espace associatif >> Son Histoire >> La tour de guet | Le chai primitif | Les deux chais |
La maison de maître | Les écuries | Le parc